Les rencontres de la photographie

4 juillet 2021  > 26 septembre 2021 Exposition , photographie

Venez découvrir deux expositions présentées dans le cadre des rencontres de la photographie à l'abbaye Montmajour !

Cette année encore, Le Centre des monuments nationaux accueille Les rencontres de la photographie et vous propose de venir découvrir deux expositions à l’abbaye de Montmajour :« Nouvelle Vague » de Raymond Cauchetier dans le réfectoire et « Un jour nous comprendrons » de Sim Chi Yin dans la salle capitulaire.

« Nouvelle Vague » de Raymond Cauchetier

Raymond Cauchetier est un photographe français né en 1920 et mort en 2021.

Dans cette exposition, vous pourrez découvrir un ensemble de photographies en noir et blanc, prises sur les plateaux de tournage de films de la Nouvelle Vague. Avec ces photographies, il permet au public d’accéder à un plateau de tournage et d’entrer dans l’univers du cinéma. Il travaille au jour le jour et doit être le plus discret possible. Grâce à ces clichés, il capture l’essence du film, sa construction. Il saisit ses sujets sans qu’ils le sachent, et exprime ainsi au mieux leurs postures, le langage du corps des acteurs tels que Jean Paul Belmondo, de l’équipe de tournage, leurs interactions. Il fait rejouer des scènes des films et documente les tournages.

Restées pendant presque 50 ans dans des cartons sans jamais être présentée au public, ces photos témoignent de l’apparition d’un nouveau genre du cinéma.

L’exposition rend hommage à Raymond Cauchetier, décédé l’hiver dernier.

« Un jour nous comprendrons » de Sim Chi Yin

Sim Chi Yin est une photographe née en 1980 à Singapour.

Dans cette exposition l’artiste remet en cause l’histoire du « prétendu » état d’urgence en Malaisie (1948-1960), de la décolonisation, lorsque les jungles, les villages et les plantations se sont mués en champs de bataille où s’affrontaient combattants anticoloniaux et soldats britanniques et du Commonwealth.

Elle enrichit les perspectives de la gauche anticoloniale avec deux séries : « Vestiges » montre des paysages de Malaisie et de Thaïlande où subsistent des traces du conflit. Dans l’installation vidéo « Requiem », des exilés et d’anciens déportés vivant en Chine, à Hong Kong et en Asie du Sud-Est se réapproprient l’histoire de leur participation politique avec leur propre voix, entonnant des chants révolutionnaires. L’assemblage que fait Sim Chi Yin d’histoires étouffées, de récits personnels, de collections privées et de sites altérés forme une contre-archive aux comptes rendus de guerre produits par les États coloniaux et postcoloniaux.

Elle raconte cette période difficile de la Malaisie, de la décolonisation à l’état d’urgence, avec des photos d’archives mais aussi avec de nombreux clichés pris sur place. Elle part à la rencontre de personnes qui ont vécu pendant cette période difficile afin de raconter leur histoire.

Envie de venir découvrir ces expositions ? Elles sont présentées à l’abbaye du 4 juillet au 26 septembre.

Informations pratiques :

Dates : Du 4 juillet au 26 septembre de 10h à 18h30

Tarifs : compris dans le droit d’entrée du monument ou avec le pass rencontres.

Ces expositions sont proposées dans le respect des consignes sanitaires.

MenuFermer le menu